je me suis souvent posé la question de quelle serait notre sexualité SANS la société pour nous formater ?

par exemple, imaginons un groupe d’enfants, élevés en autarcie sur une île, sans aucun contact avec le reste de l’humanité (pas de TV,ni rien). Elevé à la base par une ou plusieurs personnes A (donc, pas d’exemple surpris furtivement) qui ne leur font pas d’éducation sexuelle (ni ne les empêchent de se rapprocher, le cas échéant ) (par extension : si un découvre quelque chose, il n’en parle pas aux autres, sauf pour le faire avec)

en grandissant, vieillissant, ces enfants vont-ils trouver la sexualité ?

 les filles vont-elles avoir l’idée de s’introduire quelque chose dans le vagin ?

Les garçons de se masturber ?

Puis vont-ils imaginer de pouvoir faire quelque chose entre eux, que ce soit hétéro ou homo ?

Sans ce formatage, sans les interdits ou les « obligations », quels seraient alors les pourcentages  des  asexuels ? hétéros ? homos ? bi ?