Cette réflexion n’engage que moi, mais j’avais besoin d’exprimer quelque part mon ressenti. (merci au webmaster de ce blog d’accepter de publier des avis différents de la majorité)


Je ne participe guère aux sites consacrés à l’asexualité, car je ne m’y reconnais pas, ou si peu.
J’ai l’impression que la majorité des membres est anti-sexe, ce que je ne suis pas.
Je comprends les réactions de ceux qui ont vécu des traumatismes sexuels (mais pas lorsque, ensuite, ils se disent asexuels innés), par contre la virulence des vierges des deux  sexes me dérange un peu, pour l’image qu’ils projettent sur l’ensemble des asexuels. C’est sûr qu’avec une image tellement négative, jamais ils ne pourront apprécier ! Ils en dégoûteraient presque les sexuels !
J’aurais aimé trouver plus d’asexuels décomplexés, pour prouver, à ceux qui nous décrient,  que, non, être asexuel ne signifie pas être coincé !


Peut-être faudrait-il trouver un nouveau nom, pour différencier les asexuels en fonction de leur attitude face à la sexualité : ceux qui sont résolument contre, et les autres, les indifférents !